Le Game vu d’un mec IRL

 

 

En lisant le titre de l’article je suis sûr que tu te dis, soit le mec a compris que c’est cool, soit il va critiquer puissance 1000 parce qu’il ne connait pas vraiment en fait, tout ça. Je vais laisser planer le mystère quelques lignes encore, mais dans les deux cas je pense que l’article va t’intéresser car il va te donner une vision extérieure, sans parti pris. Avant cela je vais rapidement me présenter et relater comment j’ai rencontré la créatrice de ce blog alias Ryry, allez c’est parti ! (ça part en rime déjà)

Qui suis-je ?

Je m’appelle Aurélien, j’ai 27 ans et je suis ingénieur en Informatique et Réseaux. Je suis originaire du sud de la France, d’une petite ville vers Avignon (oui tu connais très certainement la musique « Sur le pont d’Avignon… ». Après être diplômé Ingé’ j’ai fait un VIE (Volontariat International en Entreprise) à l’île Maurice où j’ai rencontré par le plus grand des hasards Ryry dans un bar (un soir ou elle aurait pu se faire cataloguer de « faible » en sortant en soirée IRL, j’ai bien compris non ?!), on s’est de suite bien entendu puis on est resté pote. Je suis désormais en nouvelle Calédonie pour le travail depuis quelques mois mais nous restons connectés, la preuve.

J’ai fait des Etudes en informatique depuis l’obtention du BAC donc j’ai baigné plus ou moins dans la culture geek, plutôt plus d’ailleurs, mais je n’accrochais pas vraiment. J’ai un passé de joueur, en effet lorsque j’étais au lycée ou j’étais fan de ma XBOX, de Half Life et de Counter Strike sur PC, mais après avoir redoublé ma classe de première à cause des jeux vidéo, j’ai arrêté et depuis ce jour je n’ai plus joué. En Ecole je voyais tous mes potes jouer, passer des soirées complètes à geeker mais ce que je voulais c’était sortir en IRL et c’est d’ailleurs ce que je faisais. Lorsque j’ai rencontré Ryry elle me parlait de Twitch notamment avec passion alors je l’ai vraiment écoutée et je me suis fait une idée de la chose.

Le positif des jeux vidéo selon moi

Je partais de base avec un a priori assez négatif sur la chose, cependant j’ai compris qu’il y avait du positif dans les jeux vidéo. Voici la liste des points positifs que j’ai trouvé, il y en a certainement d’autres mais je l’ai créée suivant ma propre vision :

–          Rencontrer des nouvelles personnes (virtuellement et IRL) ;

–          Développer son imagination ;

–          Développer sa vivacité d’esprit ;

–          Développer sa confiance en soi, notamment lors des lives ou autre ;

–          Apprendre à gérer les critiques.

Pour Ryry notamment cela a fait l’objet d’un article, elle a pu reprendre confiance en elle et se remettre en selle dans un moment complexe de sa vie grâce aux jeux vidéo ce qui est tout à fait génial et je ne pensais pas cela possible. Je suis donc maintenant convaincu que les jeux vidéo peuvent aider certaines personnes à se remettre « dans le droit chemin », d’ailleurs on parle même de serious game depuis peu dans le domaine de la santé, afin d’aider les patients à se rétablir via différents jeux vidéo créer à cet effet (exemple jeu vidéo avec casque à réalité virtuelle pour combattre le vertige).

Le négatif

Comme pour beaucoup de choses, je pense que c’est positif du moment que l’on ne tombe pas dans l’excès, or malheureusement et notamment dans ce domaine les gamers ont du mal à se raisonner et passent une très grande partie de leur temps libre à jouer. Je dirais que c’est le principal point négatif du game, le temps passé dessus.

J’ai réussi à m’ouvrir et à comprendre que le game n’était pas que sombre et qu’il était possible d’apprendre un certain nombre de choses, tisser des amitiés etc. Cependant ce qui m’a choqué c’est le fait de se faire cataloguer de « faible » si on ne passe pas une soirée à gamer et que l’on sort.

Je pense qu’on peut très bien jouer 1-2 h par jour, se réserver une soirée ou deux complètes par semaine pour jouer et ça reste positif, on s’amuse et ça reste sain pour notre personne.

Au-delà je pense que l’on se coupe clairement du monde IRL qui est le monde réel. On ne peut pas passer toutes ses soirées à geeker et à dormir 2-3 heures, à manger sur le pouce qui plus est des pizzas ou autre, ça implique aucune activité sportive etc… Bref je ne vais pas te faire une leçon, je sais que toi qui est en train de me lire tu es majeur et gamer et tu sais dans le fond qu’il y a une part de vérité dans mes propos.

Il faut je pense utiliser le jeu vidéo comme une activité qui va te permettre de te détendre, de passer de bons moments mais qui ne va pas te couper du monde, il ne faut pas utiliser celui-ci comme porte de sortie pour fuir une certaine situation en te noyant dans le game car c’est le seul moment ou tout va bien, lorsque tu es sur ton pc, ton casque sur les oreilles.

Voilà pour cette partie, maintenant passons à la conclusion de cet article.

Conclusion

Je dirais que ma rencontre avec Claudina m’a permis de mieux apprécier le jeu vidéo au sens large, de comprendre les points positifs, les différentes plateformes notamment Twich et j’ai vraiment trouvé cela intéressant. Je pense juste qu’il faut juste réguler sa pratique comme énoncé précédemment et à ce moment-là, ce n’est que du bonheur.

En deuxième partie de conclusion je souhaite te présenter le blog de développement personnel que j’ai conçu : www.becomingreater.com

Ici, tu trouveras aussi le lien Facebook :

https://www.facebook.com/pg/Becomingreater/posts/?ref=page_internal

N’hésites pas à lâcher un pouce bleu sur la page si les articles t’intéressent.

Merci encore à Claudina de m’avoir permis d’écrire cet article sur son propre blog, cela m’a fait plaisir.

Je te souhaite une bonne continuation avec le game,

Au plaisir,

Aurélien

Posts created 1

3 commentaires pour “Le Game vu d’un mec IRL

  1. Salut, je me permets de donner mon point de vue, après tout, les commentaires servent à ça 🙂
    J’ai personnellement découvert le monde du jeu vidéo assez tard, j’avais 25 ans, je venais de me faire virer assez salement de mon boulot et je n’avais donc plus aucune confiance en moi (et en mon avenir professionnel). J’ai cédé à la tentaion et j’ai commencé à jouer à un MMORPG bien célèbre. La grosse révélation. J’ai passé des journées entières, des mois entiers à jouer, à ne faire quasiment que ça. Autant de temps perdu pour certains mais j’ai rencontré sur ce jeu des personnes qui sont devenus des proches même si je ne les ai jamais rencontré IRL. Jouer m’a aussi redonné confiance en moi et en mes capacités.
    Aujourd’hui je joue toujours beaucoup, plusieurs heures par jour parfois et je pense que l’équilibre entre vie IRL et vie gaming est strictement personnel, propre à chacun et que la frontière entre IRL et virtuel est de plus en plus mince aujourd’hui.
    Certains vont jouer 2h par semaine et ça va leur suffire, d’autres vont jouer 20h par semaine et avoir tout de même une vie IRL « normale ». C’est vraiment au cas par cas je dirai (je parle d’une personne majeure, responsable et indépendante bien sûr! les ados chez papa/maman n’entrent pas dans cette catégorie).
    Allez j’arrête là 🙂
    Merci pour cet article!

  2. Hey Amra merci pour ton commentaire, je pense aussi que ça dépend de si ça trouble ta vie IRL ou pas.
    L’article de Aurélien est intéressant car c’est une personne qui n’a jamais était no life et qui aime sortir. Avoir son point de vue m’a donné beaucoup de recule.

    Comme tu le sait j’ai passé de nombreuses heures par jours sur mes live quand je n’avais pas de travail, et ça n’a jamais était un problème dans ma vie de couple, souvent je faisais le marathon de 12h.

    Le problème est si j’avais vraiment tout laissé pour les jeux vidéo comme arrêter de chercher du travail, ne plus calculer mon fiancé, ne plus voir ma famille et mes amis ect… Mais même en y passant 12h par jour j’étais toujours en mesure d’avoir une social et même 2 vie sociale à gérer. Aussi je n’ai jamais eu d’horaires de stream, je jouais quand j’en avait envie et j’arrêter quand j’en avait envie. En parlant de ma passion à Aurélien au tout début de notre rencontre j’ai senti qu’il avait un avis assez négatif sur le sujet, puis en lui expliquant que ça n’impactait pas ma vie IRL malgré mon rythme fou il a trouvé ça plus soft et moins WTF.

    Si je n’étais pas dans un environnement aussi tolérant avec ma passion je pense que les choses se serait passés autrement… Mon ex fiancé à l’époque était plutôt fier d’avoir dans sa vie une « vrais geek » et en plus streameuse. Mais J’aurais pu tomber sur une personne qui n’aurai pas voulu que je passe autant de temps devant mon ordinateur, et quand les conflits commence c’est là qu’il faut se remettre en question ! Quand j’habitais chez mes parents et que je jouais, ça ne les embêtait pas, limite ils était content que je sois tranquille à la maison, ils m’entendaient rigoler avec des gens sur le vocale, mais dès que ma mère avait besoin de sortir je sortais avec elle bien sûr ! Amra je te rejoint sur la régularisation des heures de jeux, il y’a pas d’heures maxi ou mini, c’est comme ci que je disais à Aurélien qu’il fallait qu’il régule ces heures de sortie le weekend, « pas plus de 3 heures par soir fiston ! » lol.

    Merci Aurélien pour cet article qui je pense remet tout le monde en question que ce soit les gamers et les non gamer ! Et merci Arma pour ton commentaire très intéressant !

    Des gros bisous <3

Répondre à Aurélien Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut